Et si on écoutait vraiment ?


Ecouter vraiment, ça veut dire quoi? Ecouter vraiment, veut dire écouter activement.


L'écoute active ne consiste pas à penser à ce que nous allons pouvoir dire ensuite, donner notre avis, des conseils, juger la personne qui parle ou laisser notre esprit vagabonder. Combien de fois cela nous arrive t-il de parler à quelqu'un pendant qu'il est sur son téléphone en train de répondre à un message ou de chercher quelque chose? Et si nous faisons une remarque, cette personne nous répond "je t'écoute! Je peux faire plusieurs choses en même temps!" Faux. Faux. Faux! Cette personne, qui est peut être vous parfois, n'écoute pas! Je suis souvent la première à faire autre chose quand on me parle. Par exemple, quand je suis au téléphone, j'essaye souvent de "rentabiliser" ce temps où je n'ai rien à faire si ce n'est m'asseoir et écouter. Mais honnêtement, il m'arrive souvent de raccrocher le téléphone est de n'avoir aucune idée de ce qu'on m'a raconté durant les 20 minutes qui se sont écoulées!


L'écoute active, c'est donc être pleinement présent avec la personne qui nous parle, concentrer notre attention sur la compréhension, écouter sans jugement, sans faire le tri des informations qui nous intéressent et ne pas penser à ce que nous souhaitons raconter et commenter.


Un cerveau pas très attentif

Il m'arrive souvent quand je suis discute avec quelqu'un de penser à autre chose, de laisser mon esprit vagabonder à ses pensées. Quand je fais cela, je ne suis pas présente avec la personne qui me parle et je ne porte pas toute mon attention à ce qu'elle me dit. Mais nous faisons tous cela et c'est normal. Il est difficile de dire à notre cerveau d'arrêter de penser pour se concentrer pendant un long moment sur ce que l'on nous dit. Ecouter activement n'est pas une chose aisé mais nous pouvons entraîner notre cerveau à remarquer et identifier les moments où il part dans ses pensées. Une fois que nous avons conscience de cela, nous pouvons alors ramener tranquillement toute notre attention sur l'écoute.


La patience mise à rude épreuve

La patience est également un des facteurs clé de l'écoute active. Combien de fois coupons-nous la parole à nos amis quand ce qu'ils racontent devient trop long à notre goût? Et combien de fois, nous faisons-nous couper la parole alors que nous n'avons même pas fini de raconter ce que nous voulions dire?

Parfois, nous voulons couper la parole parce que nous voulons parler de nous, parfois parce que nous voulons donner notre avis ou commenter et parfois parce que nous voulons changer de sujet. Peu importe la raison pour laquelle nous n'écoutons pas ou nous coupons la parole, prenons connaissance avec cette impatience et concentrons notre attention sur ce que nous dit notre interlocuteur. Notre temps de parole arrivera tôt ou tard et la personne qui est en face de nous sera nettement plus enclin à nous écouter si nous lui avons aussi laisser le temps de parler.


Taire son propre discours

Est ce que cela vous est déjà arrivé de raconter quelque chose à quelqu'un et que cette personne vous donne aussitôt des conseils, vous donne son avis ou émette un jugement sans que vous n'ayez rien demandé? Et bien moi, cela m'est arrivé plus d'une fois! Entre le sauveur qui veut absolument vous donner des conseils, le critique qui n'aurait pas fait comme vous et le juge qui donne son avis, il est parfois difficile de raconter quelque chose ou parler d'un sujet sans ouvrir la voie à un flot de conseils, de solutions et de jugements.

Faire preuve d'écoute active, c'est aussi apprendre à taire notre propre discours pour concentrer toute notre attention sur celui de son interlocuteur et faire attention à ne pas donner de conseils ni de solutions au moment où la personne est en train de parler. Lorsque notre interlocuteur a terminé, nous pouvons par exemple lui demander si il veut notre avis, savoir ce que en pensons, souhaite un conseil ou même reformuler ce qu'il vient de nous dire. Il y a beaucoup de manières de discuter de façon fluide sans pour autant bondir sur ce que la personne nous dit pour laisser couler notre avis et nos remarques.


Utilisons nos yeux

Deux personnes sont installées au restaurant face à face, l'une est dos à la salle et l'autre face à la salle du restaurant. Si la personne regarde les gens dans la salle de restaurant pendant que l'autre parle, elle aura l'impression de parler à un mur! Et ça sera le cas puisque à part le mur, celle ci n'a rien à regarder si ce n'est son interlocuteur.

Regarder notre interlocuteur est tout aussi important car cela nous permet de montrer à la personne qui parle que nous sommes présent et que nous l'écoutons activement.



En bref

L’écoute active est l’action de se concentrer sur ce que nous écoutons, afin de bien comprendre ce qui est dit. L'écoute devient active lorsque nous participons activement à la compréhension du message de notre interlocuteur. Ecouter activement permet de limiter les incompréhensions, les malentendus, les quiproquos, d'éviter les frustrations, de se sentir incompris et permet de se faire comprendre.

Contact
  • Facebook - Gris Cercle
  • Pinterest - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle

Laure - Coach nutrition & bien-être

Genève - Suisse